Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Jeudi 24 avril 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

BRèVES

Me Willy Razafinjatovo, un avocat qui s'insurge contre le procès de Raymond Ranjeva 14/03/2012 | 11:19:30

C'est l'histoire d'une relation entre le professeur et son étudiant. Me Willy Razafinjatovo, dit Olala dans le microcosme politique malgache, ne mâche pas ses mots pour défendre Raymond Ranjeva, l'ancien juge de la Cour Internationale de Justice, qui sera à son tour "traîné" devant la Cour Criminelle ordinaire d'Antananarivo.

"Raymond Ranjeva est une personnalité qui a toujours défendu les droits humains" a rappelé Me Olala. Pour étayer ses propos, il a affirmé qu'en 1971, Raymond Ranjeva s'est battu en faveur d'André Resampa, alors soupçonné de trahison et incarcéré par le régime de l'époque. "Je suis étonné aujourd'hui, car le fils de Resampa est à la présidence" réitère l'avocat. Haja Resampa est effectivement l'actuel Secrétaire général de la présidence de la transition. Willy Razafinjatovo refuse même de qualifier Andry Rajoelina de président, "parce qu'il n'a pas été élu" rappelle-t-il. Pour lui, le dossier d'accusation du professeur Ranjeva est creux. Pour répondre à la ministre de la Justice, Christine Razanamahasoa, qui a récemment affirmé que Raymond Ranjeva ne doit pas bénéficier de la suspension des poursuites judiciaires mentionnée dans la feuille de route car il n'est pas issu de l'opposition, Willy Razafinjatovo a réitéré que la loi est faite pour tous les Malgaches mais pas seulement pour les opposants, en sachant que la feuille de route a été récemment ratifiée par le parlement pour avoir force de loi.


 

Envoyer cet article à un ami

 

Commentez cet article (1)

 

Imprimer

(1) Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article

LISEZ AUSSI

08/05/2012 | 12:37:10
Des syndicats de différents secteurs ont formulé diverses revendications au cours des derniers mois. Le syndicat des enseignants des écoles publiques revendique également depuis quelques semaines une hausse de salaire. Depuis, c'est un vrai malaise qui s'empare du milieu de l'éducation publique. Les élèves qui sont descendus dans la rue pour protester contre l'arrêt des cours ont été éparpillés par les militaires avec des grenades lacrymogènes. [Voir]

01/05/2012 | 12:13:42
Après les affrontements entre les partisans de l'ancien président, Marc Ravalomanana, avec les forces de sécurité de la Haute Autorité de transition, le 28 avril, l'ancien président reconnaît l'impossibilité de la cohabitation au sein de la transition politique actuelle. Intervenu au téléphone au meeting du Magro, l'ancien président a "donné l'ordre" à ses collaborateurs de suspendre la participation de sa mouvance au sein des institutions de la transition. Le bras de fer est engagé. Le parti TGV du chef de la transition, Andry Rajoelina, pour sa part, s'apprête à évincer Mamy Rakotoarivelo, issu de la mouvance Ravalomanana, de la présidence du Congrès. La feuille de route de sortie de crise n'a plus sa raison d'être. A moins d'un miracle politique. [Voir]

30/04/2012 | 11:28:52
Un communiqué conjoint du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la communication fait état d'une convocation de deux représentants du Bureau de liaison de la SADC à Antananarivo. Les deux hommes sont venus à Ambohijatovo, samedi 28 avril, à titre d'observateurs. Ce jour avaient lieu, des échauffourées entre militaires proches de la HAT et les partisans de la mouvance Marc Ravalomanana qui avaient l'intention de tenir un meeting sur la place de la démocratie, interdit d'accès. Les deux représentants de la SADC sont soupçonnés de partialité par le régime de transition. [Voir]

24/04/2012 | 17:40:57
Dans la capitale, les transporteurs urbains ont prévu une grève le 25 avril. A l'issue d'une assemblée générale, la grève a été finalement annulée. Les transporteurs ne sont toutefois pas rassurés malgré une récente rencontre avec des responsables du ministère. [Voir]

23/04/2012 | 18:14:06
La situation s'envenime. Le débat démocratique n'a plus sa place dans la transition. C'est le dialogue de sourd qui prévaut. La mouvance Ravalomanana projette de revenir dans la rue. Ou plus précisément sur la place de la démocratie, devenue inaccessible. Mais cette mouvance n'est pas la seule à vouloir s'exprimer dans la rue. Les gérants de la radio Free FM, en cas de fermeture de la station par les autorités, ont promis d'aller sur la place du 13 mai. [Voir]

20/04/2012 | 11:09:41
Une Française de 31 ans a été retrouvée morte sur une plage située au nord de Toliara (sud-ouest). Son compagnon est porté disparu. Ce qui a mobilisé le commandement de l'armée et de la gendarmerie ainsi que de la direction générale de la police nationale. Des citoyens lambda semblent étonnés, et parlent même de deux poids deux mesures. [Voir]

18/04/2012 | 09:52:34
Moins d'une semaine après le vol inaugural, l'avion Airbus A 340 d'Air Madagascar a connu une première panne technique, obligeant la compagnie à annuler le vol reliant Antananarivo à Paris, via Marseille, le soir du 17 avril. Un incident qui dérange sérieusement les dirigeants de la compagnie et les dirigeants du pays, car le choix de l'avion a été très politisé. [Voir]

16/04/2012 | 17:08:10
La déception est énorme dans le camp des partisans du président déchu Marc Ravalomanana après l'adoptin de la loi d'amnistie qui exclut l'ancien chef d'Etat, condamné pour assassinat dans l'affaire du 7 février 2009. La véritable réconciliation entre les principaux protagonistes de la crise est impossible. Reste à savoir si la mouvance Ravalomanana l'admettra. La logique veut qu'elle sorte maintenant du processus de la feuille de route. Mais le chef de la mouvance n'a pas donné de consigne clair. [Voir]

13/04/2012 | 10:23:46
Le projet de loi d'amnistie a été adopté par le Congrès de la transition. Les parlementaires de la mouvance de l'ex-président Marc Ravalomanana sont sortis de la salle lors de la séance plénière d'adoption. La transition est au bord de l'éclatement. La mission était impossible depuis le départ. Mais il fallait tenter. L'échec est dorénavant garanti. [Voir]

12/04/2012 | 12:35:53
Les Nations Unies vont de nouveau dépêcher des experts en matière d'élection à Madagascar dans les prochains jours. Leur arrivée est prévue le 20 avril. Le débat politique actuel tourne toutefois essentiellement autour des éventuels candidats aux prochaines présidentielles. En clair, qui pourra se porter candidat? La question de l'organisation à proprement parlé est devenue pour le moment accessoire. [Voir]

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: