Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Vendredi 1 aout 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

BRèVES

L'affaire BANI, une affaire entre militaires conscients de la nécessité de sortir le pays de la crise 15/03/2012 | 16:36:09

Les points de vue et les analyses continuent d'affluer à quelques jours du procès de l'affaire BANI. Un analyste estime que les militaires n'ont rien fait de répréhensibles mais que "les actes de ces officiers ont été diabolisés".

Les militaires étaient tout simplement animés d'une volonté de sortir le pays de la crise tout en essayant de rassembler les frères d'armes divisés par la politique politicienne. "Cette situation explique la présence des généraux Raoelina dans le temps du côté Ravalomanana, Rakotonandrasana Noel artisan de la mise en place de l’actuel régime avec Randrianasoavina Charles, viennent ensuite le colonel Coutiti et consorts qui ont des dents contre le Général Raoelina et son équipe durant l’événement de 2002" explique cette personnalité.Et de conclure que "les intéressés ont déjà mis au courant les différents échelons de la hiérarchie du PM Camille Vital, le Ministre des forces armées et surtout le CEMGAM, ce dernier était convaincu sur les démarches entreprises par ces officiers qui consistent à confier aux forces armées le rôle d’une force exécutoire dans les résolutions prises par les politiciens"

Mais on peut se demander, à quel niveau la démarche a capoté pour que les militaires qui se sont "mutinés" au camp de la BANI soient accusés d'atteinte à la sûreté de l'Etat. Leur procès aura lieu le 19 mars prochain.

 

 


 

Envoyer cet article à un ami

 

Commentez cet article (1)

 

Imprimer

(1) Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article

LISEZ AUSSI

03/06/2014 | 18:54:57
Les employés de la poste haussent le ton à la suite de retard fréquent du paiement de leur salaire. [Voir]

03/04/2014 | 18:05:41
Selon le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, le bilan provisoire du cyclone Hellen, dans l'ouest de Madagascar est de 3 décédés, 8 disparus, 1 539 sinistrés, 1 204 sans abris, 226 cases détruites, 160 cases inondées, 1 Centre de Santé de Base (CSB) endommagé, 2 Ecoles Primaires Publiques (EPP) décoiffées, 2 EPP endommagées, 1 EPP détruite, 4 bâtiments administratifs décoiffés, 5 515 ha de rizières inondées et 114 ha de champs de cultures inondés. [Voir]

04/02/2014 | 15:17:51
Le retour au pays de l'ancienne première dame malgache, qui vient de rendre visite à son mari et à ses enfants en exil en Afrique du Sud, est devenu un événement politique majeur. Elle est arrivée à l'aéroport d'Ivato avec sa belle fille, Guergana Gueorguieva, mardi 4 février. Il s'agissait d'un retour sans incident. [Voir]

30/01/2014 | 08:54:28
Un Comité de coordination des entités de l’opposition légale a été mis en place par le candidat malheureux à l’élection présidentielle, Jean Louis Robinson. Le comité entend se placer dans « l’opposition légale », et rejette toute idée d’actes insurrectionnels. Le candidat du parti Avana compte même obtenir le statut de « chef de l’opposition » consacré par la Constitution de la quatrième République. [Voir]

24/01/2014 | 17:00:56
La passation de pouvoir entre le nouveau président, Hery Rajaonarimampianina, et le désormais ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, s'est déroulée au palais de Iavoloha, le 24 janvier en fin de matinée, devant un parterre de militants aux couleurs du parti TGV. Ce fut une occasion de "one man show" pour le président sortant. Andry Rajoelina a dit au revoir à ses partisans et à la population dans un discours d'environ 20 minutes, tandis que Hery Rajaonarimampianina a été privé de parole. C'est lors de son investiture qu'il pourra prononcer son premier discours officiel. [Voir]

20/01/2014 | 07:57:39
La fameuse "soute à bombe" de la Base aéronavale d'Ivato a fait l'objet d'un cambriolage, la nuit du 16 janvier. Plus de 4000 munitions de fusils d'assaut kalachnikov avaient été subtilisées. Un événement plutôt inquiétant à un moment où le pays est censé sortir de la crise politique. Il ne faut pas oublier que la crise malgache, depuis 2009, a été marquée par divers événements dans lesquels des militaires étaient impliqués, à commencer par la mutinerie du camp CAPSAT, qui est à l'origine de la chute de Marc Ravalomanana en mars 2009. [Voir]

25/12/2013 | 21:00:23
Les Malgaches ont célébré dans la dignité la fête de Noël. Mais cela n’empêche pas les questions politiques d’être soulevées durant le repas familial. Le mélange des genres est devenu presque une habitude. A l’image de l’organisation d’un meeting spécial « pour la célébration de la victoire » au Magro Behoririka. [Voir]

17/12/2013 | 15:15:43
Le Mouvement des leaders religieux ont prévenu qu'ils n'accepteront pas une tentative de manipulation des voix lors du second tour de l'élection présidentielle. Lors d'une rencontre avec la presse, ils ont affirmé qu'ils sont de nouveau prêts à braver le danger si c'est nécessaire. [Voir]

14/12/2013 | 08:57:14
La campagne électorale en vue des élections législatives jumelées avec le second tour de la présidentielle bat son plein. Depuis quelques semaines, la capitale malgache est envahie par les ordures ménagères. Les autorités communales ne sont plus à même de nettoyer la ville, faute de budget, expliquent les autorités. Ce qui constitue une aubaine pour les candidats proches du régime de Transition. Ils viennent avec les matériels nécessaires au niveau des différents quartiers pour enlever les ordures et pour effectuer la campagne électorale. Les ordures ménagères qui envahissent la capitale deviennent une parfaite outil de propagande pour les candidats soutenu par le chef de la Transition, Andry Rajoelina. [Voir]

13/12/2013 | 16:33:52
La société civile veut faire entendre sa voix pour que les dirigeants Malgaches prennent en considération sa revendication. André Ramaroson, industriel, et membre de la société civile, a évoqué la tenue des états généraux de la société civile pour 2014. Un moyen selon lui de regrouper les associations et groupements de la société civile qui souhaitent promouvoir un pacte social, basé sur la santé pour tous, l'éducation pour tous, l'emploi pour tous et la sécurité sociale pour tous, dans un pays développé. [Voir]

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: