Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Mercredi 17 septembre 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

POLITIQUE

01/05/2012 | 22:21:10
Après avoir été visé par les bombes lacrymogènes des forces de l’ordre de la HAT, Mamy Rakotoarivelo est de nouveau la cible du régime Rajoelina. Le président du Congrès de la transition est convoqué par la Cour criminelle ordinaire, ce qui est une violation sans détour de la feuille de route. Il dénonce le retour de l’unilatéralisme et annonce que la mouvance Ravalomanana va suspendre jusqu’à nouvel ordre toute participation à des réunions parlementaires ou gouvernementales. [Voir]

29/04/2012 | 09:58:13
Les parlementaires et ministres de la mouvance Ravalomanana n’ont pas pu investir la « place de démocratie » à Ambohijatovo. Leurs partisans venus nombreux écouter « le compte rendu de la situation politique et de l’application de la feuille de route » ont été dispersés manu militari par les forces de l’ordre de la HAT. La répression politique est comme toujours justifiée par le maintien de l’ordre et une autorisation non délivrée pour accéder à ce qui est désormais « la place interdite ». [Voir]

14/04/2012 | 19:28:23
Le vote quasi à l’unanimité de la Loi d’amnistie pour la réconciliation nationale va-t-il réconcilier les malgaches ? La majorité artificielle des auteurs du coup d’Etat de 2009 dans les deux assemblées faussait le débat dès le départ. L’enjeu reste le même, Andry Rajoelina va-t-il affronter Marc Ravalomanana à l’élection présidentielle. La loi d’amnistie adoptée unilatéralement a donc eu un effet contraire à l’esprit de la feuille de route. Elle a pour but d’exclure. [Voir]

13/04/2012 | 22:18:18
Le projet de loi d’amnistie pour la réconciliation nationale a été voté par les deux chambres du parlement de la transition dominées par la mouvance Rajoelina. C’est en effet la loi de majorité qui a été appliquée alors qu’aucun élu ne siège au parlement. Sans nommer les personnes ciblées pour en bénéficier ou en être écartées, la loi des TGV a été sélective. La mouvance Ravalomanana a manifesté son opposition et n’a pas participé à « l’absurde » vote, privant ladite de loi de l’indispensable inclusivité. [Voir]

05/04/2012 | 21:52:22
A l’heure du bilan de l’opération des forces de l’ordre censée ramener la sécurité et la paix sociale à Antananarivo, les meurtres sordides du général Claude Ramananarivo et de sa famille anéantissent un résultat encourageant. L’armée se trouve-t-elle à nouveau face à ses démons, tant la thèse du règlement de compte plane sur l’affaire. L’ancien commandant de la gendarmerie a en effet pris ses responsabilités face à des évènements politiques auxquels l’armée y a mis son grain de sel. [Voir]

27/03/2012 | 22:46:16
La loi d’amnistie est décidément la clé de la crise malgache qui perdure depuis le coup d’Etat militaro-civil de 2009. Elle est encore sujette à des négociations politiques qui sont plus que mal engagées. L’enjeu est la possibilité pour toutes les parties prenantes de se présenter aux élections. Le cas du président en exil Marc Ravalomanana et la réconciliation nationale sont les points clés des débats. Le mémorandum de la SADC a certes apporté des précisions, les interprétations sont toujours contradictoires. [Voir]

18/03/2012 | 19:52:55
La courte visite de la Troïka et des experts de la SADC à Antananarivo n’a pas été décisive. Il s’agissait plus d’une nouvelle série de consultation des parties prenantes malgaches, même si cette fois-ci les discussions se sont focalisées sur le projet de loi d’amnistie. Le mémorandum remis par la délégation conduite par Marius Fransman n’aura pas force de loi pour résoudre la crise. Le dernier mot appartiendra au parlement de la transition. [Voir]

14/03/2012 | 20:47:21
La venue des experts juridiques de la SADC et de quelques membres de la Troïka n’a pas pour vocation de résoudre dans l’immédiat l’inextricable crise malgache. Si la recherche de l’apaisement fait l’unanimité, la réconciliation n’est pas au rendez-vous, tant les protagonistes se voient déjà comme des adversaires. La loi sur l’amnistie est alors un moyen de réhabiliter certains et d’écarter d’autres. [Voir]

11/03/2012 | 16:54:22
Où se trouve Andry Rajoelina et que fait-il ? C’est la question que bon nombre de malgaches se posent depuis le début du mois de mars. Après un février marqué par une agressivité politique sans précédent, le chef de la HAT a fait profil bas face aux nombreux problèmes d’ordre social. Sous les feux des critiques, il se contente de mettre la pression sur les ministres concernés. [Voir]

10/03/2012 | 18:44:40
Alors que la date limite suggérée par la SADC pour voter une loi sur l’apaisement a été ignorée et boycottée par la HAT, l’application de la feuille de route est au point mort. Le dialogue entre malgaches est relancé même si chacun part de son côté. L’idée d’une nouvelle transition fait son chemin, vu que l’inclusivité n’a pas été accompagnée de partage du pouvoir ni de consensus et que l’apaisement s’éloigne. [Voir]

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: