Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Vendredi 24 octobre 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

PRESSE

09/05/2012 | 10:38:31
Une procédure judiciaire vient d'être entamée au tribunal de Référé d'Antananarivo. La société Sitram revendique le terrain sur lequel est implanté le studio de la station radio Free FM à Ankorondrano. Le but étant ainsi d'expulser la radio. Le terrain en question fait encore normalement l'objet d'un litige entre la société Sitram et les anciens propriétaires, la famille Razafimahaleo qui a vendu la société à Edgar Razafindravahy. C'est ce dernier, Président de la délégation spéciale de la ville d'Antananarivo, et déjà en conflit avec Lalatiana Rakotondrazafy de Free FM qui a enclenché la procédure au titre de la société Sitram. Du côté de Free FM, on s'étonne que la procédure soit entamée à quelques jours du 13 mai, date prévue pour la célébration du premier anniversaire de la station radio. Une manifestation publique est programmée en effet dans la cour du studio. [Voir]

03/05/2012 | 17:52:35
La célébration de la journée de la liberté de la presse du 3 mai a été plutôt particulière cette année. Deux journalistes de la radio Free FM ont passé la nuit, en garde à vue, à la gendarmerie de Betongolo, puis libérés en fin de l'après-midi du 3 mai. Le ministre de la communication, Harry Rahajason, alias Rolly Mercia a préféré quitter la capitale pour tenir une manifestation officielle à Toliara, au sud de Madagascar. A Antananarivo, à la suite de l'affaire Free FM, le syndicat des journalistes se rebiffe. [Voir]

02/05/2012 | 17:44:04
Certains journalistes qui ont eu des entretiens avec quelques gendarmes parlent déjà de garde à vue. Depuis le milieu de l'après-midi du 2 mai, Lalatiana et Fidèle, les deux journalistes de la radio Free FM, sont enquêtés par les gendarmes de la brigade de Betongolo. Il s'agit d'une enquête qui fait suite à la plainte déposée par un entrepreneur très proche de la présidence de la transition. [Voir]

19/04/2012 | 08:51:58
Le bras de fer est engagé entre les journalistes chroniqueurs de la radio Free FM et le ministre de la communication qui a envoyé une lettre de mise en demeure assortie d'une menace voilée de fermeture de la station radio. Free FM est une station qui critique tous les jours la gestion du régime de transition. Depuis peu, les autorités cherchent les moyens de "faire taire" ses chroniqueurs. [Voir]

17/04/2012 | 08:24:11
Depuis quelques temps, la télévision RTA se débarrasse indirectement de ses animateurs plutôt spécialisés dans les émissions de divertissement. L'ambition politique de son nouveau propriétaire obligerait la chaîne à se transformer peu à peu. [Voir]

28/02/2012 | 07:17:28
Une nouvelle mésaventure pour Jean Paul, ancien journaliste de la radio catholique Don Bosco et de la radio Viva, appartenant à Andry Rajoelina, actuel chef de la transition. Jean Paul Randrianiaina a été récemment conseiller du ministre de la Communication, Harry Laurent Rahajason. Il est l'auteur d'un mail qui a circulé dans tout Antananarivo et faisant état d'un projet d'émeutes et de pillages, un mail qui a provoqué la panique dans la capitale. Pour cette raison, il a été limogé, et menacé d'arrestation. [Voir]

21/02/2012 | 12:28:34
Après quelques semaines de zizanie au sein de la profession, les journalistes malgaches ont décidé de reporter l'élection de celui qui devra les représenter au sein de la Commission électorale nationale indépendante. [Voir]

16/01/2012 | 07:58:03
Pour la première fois, des journalistes ont été conviés spécialement aux côtés des artistes et des sportifs malgaches pour présenter les voeux au président de la Haute Autorité de la Transition. Rufin Rakotomaharo, le dernier président de l'Ordre des journalistes, a pris la parole au nom de ses confrères. Il a demandé plus de liberté pour la presse, la réouverture des radios et télévisions fermées par les autorités et la dépénalisation des délits de presse. [Voir]

30/12/2011 | 14:37:29
La chaîne privée Tv Plus a reçu une lettre de mise en demeure. Un journaliste est recherché par les gendarmes. Et aucune des stations fermées depuis le coup d'Etat de 2009 n'a été autorisée jusqu'à présent à émettre de nouveau. La situation de la presse est difficile. [Voir]

22/12/2011 | 19:12:11

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: