Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Jeudi 24 avril 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

REGARDS

26/05/2012 | 15:28:47
Ce sont les putschistes de 2009 qui sont les plus impatients pour organiser les élections. Après avoir été incapable à cinq reprises de tenir sa parole en annonçant une date ou même une année de scrutin, Andry Rajoelina s’en remet aux paramètres techniques. La crise sera étouffée si un pouvoir pris par la rue et les armes est enfin validé par les urnes. Cet empressement s’explique par la perte de légitimité et une légalité bancale d’un régime transitoire constitutionnellement à durée indéterminée. [Voir]

14/05/2012 | 09:57:23
Le général Richard Ravalomanana l’a prédit dans l’une de ses fameuses théories, les opposants concocteraient des troubles pour déstabiliser le régime à l’approche de la date historique du 13 mai. Les forces de l’ordre de la HAT ont été sur le pied de guerre face à une vague de terreur créée de toutes pièces. Terrorisée, la population ne l’est pas plus, habituée sans doute au climat d’insécurité qui s’installe depuis le début de la transition. [Voir]

21/04/2012 | 21:36:00
La campagne de reboisement nationale aurait dû être un événement doublement symbolique. D’une part, elle aura permis au régime Rajoelina de se racheter une image en plantant une nouvelle forêt avec des jeunes plantes de bois de rose au milieu des habituels polonias, ranvintsara et eucalyptus. D’autre part, elle devait illustrer la solidarité dans le cadre d’une transition censée consensuelle et inclusive. Les deux objectifs n’ont pas été atteints. [Voir]

31/03/2012 | 23:31:00
Andry Rajoelina a commencé son mandat inconstitutionnel 3 mois après Barack Obama. Alors que le président élu des Etats-Unis est en fin de mandat, le chef de l’autorité de fait de Madagascar est solidement installé sur son fauteuil un an après le mandat que la HCC lui a donné après avoir pris acte du changement anticonstitutionnel de gouvernement. Malgré une autosatisfaction affichée par Andry Rajoelina, le bilan de ses trois ans de pouvoir est nettement négatif. [Voir]

23/03/2012 | 20:10:30
La HAT a relancé le procès de l’affaire du présumé coup d’Etat militaire à la BANI pour épingler l’intellectuel Raymond Ranjeva et éliminer définitivement le Lt Colonel Charles Randrianasoavina, violant ouvertement la feuille de route qui a force de loi à Madagascar. Les verdicts prononcés donneraient des indications sur la relative indépendance de la justice dans le pays. Le tribunal reste-t-il un instrument politique aux mains du régime. Le Syndicat des Magistrats se rebiffe contre la main mise du ministre. [Voir]

27/06/2011 | 23:35:54
26 juin 2011, c’est bien pour la troisième fois que l’élu maire d’Antananarivo assiste aux défilés militaire en tant que chef présumé des forces armées. La légalité de la fonction de Andry Rajoelina, tient à un fil, une constitution votée à la hâte pour le maintenir au pouvoir et lui permettre de le garder. Et pourtant, celui qui a été investi du pouvoir par la rue et par l’armée se croit être l’élu, se comparant lui-même sans fausse modestie à un certain Jésus Christ. [Voir]

17/04/2011 | 14:34:13
La HAT a été plus qu’irritée par les critiques du Département américain chargé de la diplomatie dans son rapport 2010. L’autorité de Madagascar a été épinglée sur la question des droits de l’homme et présentée comme « un régime non élu et illégal ». La riposte ne s’est pas fait attendre. La HAT joint les actes à la parole et essaie de démontrer qu’elle jouit déjà d’une certaine reconnaissance internationale. [Voir]

08/04/2011 | 19:39:52
En attendant un réel consensus politique, la HAT fait son plaidoyer pour organiser unilatéralement des élections qui seront reconnues et acceptées sur les plans national et international. L’appui des partenaires internationaux est toujours espéré mais pas autant que la collaboration des trois mouvances invitées à crédibiliser la commission électorale. La reconnaissance internationale reste un objectif avant ou après ces scrutins. [Voir]

05/04/2011 | 16:11:40
En dehors des coalitions de la société civile qui revendiquaient d’être médiateurs et qui ont été soupçonnées de connivence avec l’autorité de fait ou les autres mouvances, le Sefafi a réussi à tirer son épingle de jeu. Un brin moralisateur, le cercle de l’observatoire de la vie nationale va dans le sens de la HAT et prône la tenue des élections sans plus attendre un éventuel accord politique ni la bénédiction de la SADC. [Voir]

06/03/2011 | 12:49:28
Et voilà que les bombes artisanales réapparaissent. La voiture blindée qui avait à son bord le président de l’autorité de facto a été la cible d’un attentat à la bombe. L’impact est minime mais devraient être au maximum sur le plan politique. La charge avait de quoi égratigner la peinture de la voiture. Le scénario d’une tentative d’assassinat est revendiqué par la HAT et ses partisans. A qui profite… le film ? [Voir]

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: