Add to My Yahoo! Add to NetvibesAdd to Google
fr en it  
  Vendredi 22 aout 2014  
Aide ¦ rédaction ¦ contact ¦ ¦
Rechercher

BRèVES

29/05/2012 | 16:09:51
L'animateur de la radio Free FM, Fidèle Razara Pierre, a annoncé une descente des manifestants sur la mythique place du 13 mai pour le samedi 2 juin. L'accès refusé à la place de la démocratie à Ambohijatovo constitue pour Fidèle un motif valable de descendre sur la place du 13 mai où trois présidents avaient été renversés par des mouvements de foule. [Voir]

24/05/2012 | 11:07:15
Les militaires sous les ordres de la Haute Autorité de transition ont économisé les grenades lacrymogènes, mercredi, quand des manifestants ont défilé dans les rues de la capitale pour tenter d'accéder à la place de la Démocratie, devenue place interdite. Des proches du régime de transition ont préféré envoyer un groupe de jeunes pour lancer des pierres sur les manifestants. Le chaos et la panique ont vite atteint le centre d'Antananarivo. [Voir]

23/05/2012 | 13:59:41
La situation qui prévaut dans le pays a poussé les officiers généraux à la retraîte à réagir. Une déclaration rappelle les obligations des forces armées malgaches. En clair, un rappel à l'ordre à l'égard des actuels tenants du commandement militaire. Les récentes formes de répression au cours de manifestation publique dans la capitale et l'intervention médiatique des militaires en exercice sont à l'origine de la réaction des généraux. [Voir]

22/05/2012 | 16:24:18
Le chef de la transition, Andry Rajoelina, insiste sur la nécessité de procéder au plus vite à des élections pour mettre fin à la crise politique malgache. Après une récente rencontre avec le Secrétaire Général des Nations Unies, le président de la transition malgache rencontrera bientôt le président de la SADC. Rajoelina a fait une déclaration qui a un peu déçu la presse, le 22 mai. Il s'est contenté d'annoncer que les élections devraient avoir lieu. [Voir]

16/05/2012 | 18:37:20
Une cinquantaine d'entités différentes se sont regroupées au sein du VHFTV pour revendiquer une nouvelle transition de 18 mois au maximum. La plateforme est coordonnée par le Mouvement des leaders religieux (HMF) qui s'oppose aux pratiques de la Haute Autorité de la transition depuis deux ans. [Voir]

14/05/2012 | 17:00:43
Le consensus semble impossible entre le pouvoir de transition et le Sempama, le syndicat des enseignants des écoles publiques. Le syndicat a fait savoir que la grève continue. Le ministre de l'éducation, Manoro Régis, a rappelé que le calendrier des examens officiels ne sera pas modifié. [Voir]

13/05/2012 | 17:27:55
Diverses manifestations de rue étaient prévues au cours des derniers jours. La mouvance politique de l'ancien président, Marc Ravalomanana, a prévu le 12 mai un meeting sur la place de la démocratie à Ambohijatovo. La place "interdite " a été toutefois bloquée par les militaires qui soutiennent la Haute Autorité de la Transition. Préférant éviter les échauffourées, les dirigeants de la mouvance présents sur place ont invité la foule à se diriger vers la place Magro où les rassemblements se tiennent quotidiennement depuis trois années. Mais cela a énervé certains partisans déjà prêts à faire face aux forces de sécurité. [Voir]

13/05/2012 | 17:10:29
L'union des transporteurs urbains, dans la capitale, n'ont pas cessé de revendiquer des meilleures conditions de travail, au cours des derniers mois. Les fréquentes hausses du prix des carburants ont entraîné une baisse progressive des bénéfices pour les transporteurs. [Voir]

08/05/2012 | 12:37:10
Des syndicats de différents secteurs ont formulé diverses revendications au cours des derniers mois. Le syndicat des enseignants des écoles publiques revendique également depuis quelques semaines une hausse de salaire. Depuis, c'est un vrai malaise qui s'empare du milieu de l'éducation publique. Les élèves qui sont descendus dans la rue pour protester contre l'arrêt des cours ont été éparpillés par les militaires avec des grenades lacrymogènes. [Voir]

01/05/2012 | 12:13:42
Après les affrontements entre les partisans de l'ancien président, Marc Ravalomanana, avec les forces de sécurité de la Haute Autorité de transition, le 28 avril, l'ancien président reconnaît l'impossibilité de la cohabitation au sein de la transition politique actuelle. Intervenu au téléphone au meeting du Magro, l'ancien président a "donné l'ordre" à ses collaborateurs de suspendre la participation de sa mouvance au sein des institutions de la transition. Le bras de fer est engagé. Le parti TGV du chef de la transition, Andry Rajoelina, pour sa part, s'apprête à évincer Mamy Rakotoarivelo, issu de la mouvance Ravalomanana, de la présidence du Congrès. La feuille de route de sortie de crise n'a plus sa raison d'être. A moins d'un miracle politique. [Voir]

NEWSLETTER

Accédez GRATUITEMENT aux articles et recevez tous les jours Madonline dans votre boite-aux-lettres (offre limitée).

Entrez votre adresse email ici: