samedi , 2 juillet 2022
enfrit
Presque partout dans la capitale, dès qu’on croise un petit attroupement de personnes sur les places publiques, l’idée nous vient à l’esprit qu’il y a forcément un spectacle curieux à voir.

Acrobaties dans la capitale !

En effet, il s’agit, la plupart du temps, de personnes exécutant des acrobaties ou d’autres prodiges, qui se donnent aux yeux du public émerveillé ! Ces personnes sont celles que l’on appelle « saltimbanques ».


Mais regarder leurs exploits n’est pas gratuit. Après cinq minutes du show, ils réclament une reconnaissance pécuniaire de la part du public. Si le public ne verse pas une petite somme, le spectacle s’arrête. Les exploits des saltimbanques tournent autour d’acrobaties dangereuses ou des tours de passe-passe. Cette activité constitue leur source de revenu.


De nombreux jeunes remplissent aussi l’avenue de l’indépendance, les fins d’après midi et les week-ends pour s’entraîner à des sports extrêmes : skateboard, rollers et vélos. C’est un moment privilégié pour les jeunes de s’entraîner ensemble. Les passants curieux s’arrêtent un moment pour les regarder tandis que ceux plutôt sensibles passent leur chemin de peur de voir des blessés.


En bref, saltimbanques « professionnels » et amateurs d’émotions fortes se rencontrent sur les places publiques. Si les premiers n’obtiennent qu’un maigre revenu, au moins avec les seconds, ils arrivent à divertir un peu la foule. Pour un pays qui a une culture de groupe comme Madagascar, partager un moment ensemble avec le public est déjà une bonne chose.