mardi , 31 janvier 2023
enfrit
Ambatolampy, à la conquête du pays avec des babyfoots
Un babyfoot à 12 joueurs made in Ambatolampy

Ambatolampy, à la conquête du pays avec des babyfoots

« Nous fabriquons aussi des billards mais c’est moins prisé que le babyfoot », confie Njaka Ravelomanana. Ce sont des billards à la malgache, plus légers, plus petits et moins élaborés. Le prix avoisine celui du babyfoot, soit 250 000 ariary. « On essaie d’améliorer les choses en installant un tapis », dit-il. Le menuisier affirme toutefois qu’il peut très bien fabriquer un billard américain. « On le fait rarement, quand il y a une commande. Généralement, c’est pour des particuliers ». Le modèle classique coûte un million d’ariary. Le prix évolue selon la qualité des accessoires et surtout de la qualité du bois. « On a de plus en plus de demande de babyfoot fabriqué avec du palissandre », révèle le menuisier. Le prix peut dépasser les 600 000 ariary. La valeur ajoutée ne profite pas à l’artisan ; c’est le coût du matériau qu’est le bois qui justifie la différence.

A Ambatolampy, on a réinventé le football pratiqué sur la table. Une équipe de babyfoot est composée de douze et non de onze joueurs. Cela permet une occupation stratégique du terrain et améliore le jeu. Cette variante est d’ailleurs utilisée lors des concours ou championnat dans la ville.

Par A. Herizo