vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
La rencontre entre le comité ad'hoc, qui se penche sur les questions liées à l'apaisement politique, et le parlement n'a pas été très fructueuse. Au bout de deux heures et demi de discussion, rien ne permet de dire qu'une loi d'amnistie sera adoptée d'ici la fin du mois.

Amnistie politique avant le 29 février: Le Premier ministre évasif

Le Premier ministre, Omer Beriziky, lui-même, a préféré rester prudent sur le sujet. « On va transmettre un rapport si on ne parvient pas à mettre au point la loi d’amnistie avant l’échéance prévue » a affirmé le chef du gouvernement au terme de la rencontre. La SADC a, rappelons, préconisé l’adoption d’une loi d’amnistie, avant le 29 février, pour permettre à Marc Ravalomanana de revenir à Madagascar. Pour le moment, les partisans de Rajoelina ne veulent rien savoir.