vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le président de la Haute Autorité de la Transition devait descendre dans l'arène pour donner du tonus à la campagne référendaire plutôt morose depuis plus d'un mois.

Andry Rajoelina en campagne électorale

D’une pierre, Andry Rajoelina a fait deux coups en fin de semaine. Un meeing qu’il a organisé au palais des sports de la capitale  été une occasion pour lui d’inciter les Malgaches à aller aux urnes le 17 novembre prochain, et, dans le même temps de présenter les projets d’avenir du très probable candidat à l’élection présidentielle.

Le chef de la transition a annoncé la construction de 10.000 logements pour des jeunes, la construction d’une nouvelle cimenterie, la construction de nouveaux hôpitaux et de centres sportifs. Sans oublier de mentionner le projet de tramways pour Antananarivo et le renouvellement de la flotte de la compagnie Air Madagascar qui devra faire les adieux à ses boeing pour se tourner vers Airbus.

Pour ses adversaires politiques, il n’y a plus de doute: Andry Rajoelina est en pré-campagne. Plus rien ne devrait l’empêcher d’annoncer très bientôt sa candidature à l’élection présidentielle. Mais l’opposition ne va pas lui faciliter la tâche. C’est une lutte âpre pour le contrôle du pouvoir à Madagascar qui vient d’être engagée.