lundi , 23 mai 2022
enfrit
Un cri déchirant d'une femme dans le quartier d'Anjezika (près d'Andavamamba) vers 20 heures: "Au feu!"

Au feu!

    Cela se passe le dimanche 13 janvier 2008. Ce cri en deux mots ameute tout le voisinage. Il s’agit d’une maison en bois, de deux jeunes fraîchement mariés , qui a pris feu.

    Tous les voisins, de tous âges, s’amenèrent avec un seau d’eau pour éteindre les flammes. Bien que les flammes montaient haut avec de grosses fumées, le travail solidaire des habitants du quartier a permis de maîtriser et d’éteindre l’incendie en quelques minutes.

    Entretemps, certains ont appelé les pompiers qui n’ont pas rappliqué. Heureusement que la solidarité des habitants a vaincu les flammes,autrement le feu aurait fait beaucoup de ravages.