lundi , 23 mai 2022
enfrit
Une concertation sur la crise malgache, organisée par des proches collaborateurs de la mouvance Albert Zafy et quelques universitaires, a débouché sur des résolutions très critiques à l'égard du régime de transition actuel.

Des acteurs politiques et des membres de la société civile préconisent une nouvelle Transition et une nouvelle feuille de route

Les débatteurs étaient convaincus que la feuille de route concoctée par les médiateurs internationaux, et dont la mise en oeuvre est actuellement bloquée, ne permettra pas de résoudre la crise malgache. La mise en place d’une transition neutre, conduite par des techniciens et des notables, est ainsi souhaitée par les participants à cette rencontre qui s’est tenue à la villa Elisabeth du professeur Albert Zafy et à l’université de la capitale, le 29 février et le 1er mars. Un appel a été lancé à l’endroit de l’armée pour soutenir le processus. Les dirigeants des églises chrétiennes les plus influentes à Madagascar ont été également sollicités pour apporter leur contribution.