vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Une cinquantaine de rondins de bois de rose vient d'être saisie à Toamasina. Malgré les déclarations de bonnes intentions, le trafic de bois précieux continue dans la Grande Ile, dépouillée progressivement de ses richesses naturelles.

Des bois de rose saisis à Toamasina

Les bois de rose récemment saisis auraient pourtant traversé plusieurs contrôle des brigades routières, sans souci. Depuis plus d’un an, ce genre de trafic a été dénoncé à différents niveaux, mais seuls des boucs émissaires en ont payé les frais. Aucun gros bonnet n’a été appréhendé.