vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
La Haute Autorité de la Transition se prononce pour une nouvelle ouverture politique avant l'organisation des prochaines élections. Des membres du parti du président déchu Marc Ravalomanana ont accepté le principe de la mise en place d'un parlement de la Transition.

Des ex-parlementaires TIM lorgnent sur une nouvelle Assemblée Nationale

La question divise actuellement le parti de Ravalomanana. Certains anciens parlementaires TIM sont d’accord pour intégrer un nouveau parlement de la Transition. La position officielle du parti est pourtant restée la même: pas de collaborataion avec la HAT avant un réel apaisement politique. A savoir, une réconciliation nationale, la libération des prisonniers politiques et l’acceptation d’une gestion consensuelle de la transition.