vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Leur visite n'est pas spécifiquement axée sur la crise malgache, mais les quelque membres du congrès américain qui séjournent en cette fin de semaine à Madagascar ne manqueront pas d'évoquer cette question épineuse. Leur mission s'inscrit en effet dans le cadre d'un programme en vue d'un renforcement de la coopération parlementaire entre les deux pays. Une rencontre avec le président du Congrès de la Transition ainsi que le Premier ministre de consensus, Omer Beriziky est ainsi prévue.

Des membres du congrès américain en visite dans la Grande Ile

Durant leur court séjour, les six membres du congrès américain auront également l’occasion de discuter avec des membres de la société civile malgache. Beaucoup de sujet les intéresse en effet, pour ne citer que la protection de l’environnement, la nouvelle forme de traite humaine et la mise en place des institutions démocratiques à Madagascar.

Depuis le début de la crise politique à Madagascar, et après le coup d’Etat de mars 2009, le gouvernement américain a toujours insisté sur la nécessité pour Madagascar de revenir à l’ordre constitutionnel, à travers des élections libres et transparentes acceptées par tous les acteurs de la crise. Cette prise de position a naturellement poussé les Américains à prendre une certaine distance vis-à-vis du chef de la transition, Andry Rajoelina, principal instigateur du putsch de 2009.