lundi , 23 mai 2022
enfrit
L'alliance de la société civile et la coalition de la société civile déploient depuis quelques semaines beaucoup d'effort pour pouvoir travailler ensemble. L'objectif principal est de parvenir à organiser ensemble une conférence nationale pour trouver des solutions à la crise politique malgache.

Effort de rapprochement entre les deux groupements de la société civile

Le dialogue entre les deux entités de la société civile est déjà en cours. Jusqu’à présent, la Coalition de la société civile est l’unique entité engagée dans l’organisation du dialogue national prévu se tenir avant fin août.

L’alliance de la société civile, conduite par Lalao Randriamampionona, épouse d’un ancien ministre sous Marc Ravalomanana, est réputé proche du président déchu. Cette alliance, au cours des derniers mois, n’a pas hésité à interpeller la Haute Autorité de la Transition sur un certain nombre de sujets. Ce qui n’était pas du goût des partisans de Andry Rajoelina.

Les deux entités de la société civile sont actuellement conscientes que si on veut organiser une conférence nationale crédible, celle-ci doit impliquer la grande majorité des groupements de la société civile et toutes les grandes tendances politiques du pays.