jeudi , 18 août 2022
enfrit

Gestion des stocks de bois de rose: le Comité en charge prets à prendre des mesures

Le Comité en charge de la gestion des stocks de bois de rose de Madagascar, rassemblant des organisations environnementales comme le WWF, l’Alliance Voahary Gasy, Madagascar National Parks, et la Fondation pour la biodiversité et les aires protégées, travaille actuellement en étroite collaboration avec la Banque mondiale afin d’établir une plus grande transparence dans l’activité de gestion des stocks de bois de rose.

Depuis l’année dernière, le Comité a travaillé sur le développement et la mise en œuvre d’un projet d’action. Selon le représentant du gouvernement dans ce Comité, Emmanuel Rakotovahiny, trois documents importants ont déjà été rédigés, dont le contenu concerne la localisation des troncs de bois de rose, leur marquage et leur compte, la mise en œuvre du système de surveillance afin d’éviter une nouvelle exploitation forestière illégale, la transformation du bois et de la rédaction des offres de vente. Ces documents doivent être consultés et évalués par les experts de la Banque mondiale pour validation avant de pouvoir entrer en vigueur, et être appliqué dans le domaine.
Des rumeurs se sont récemment répandues sur le transbordement de bois de rose par les bateaux le long de la côte est du pays. Comme l’a expliqué Emmanuel Rakotovahiny, «Une telle opération serait tout simplement impossible en raison de l’inexistence de plateau continental, permettant aux bateaux l’ancrage en mer. » En fait, effectuer le transbordement en haute mer est techniquement impossible, du fait que l’opération peut provoquer un accident grave. Toujours selon Emmanuel Rakotovahiny, répandre des rumeurs sur le transbordement de bois de rose est tout simplement un effort tendant à déstabiliser l’activité du Comité. Pour le moment, l’exploitation du bois de rose à Madagascar est régie uniquement par le décret 2011-001, qui réprime toute activité illégale en rapport avec le bois précieux, et le décret 2010-141, qui interdit l’exploitation forestière, l’exploitation et l’exportation de bois précieux de Madagascar .