vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
La nomination des membres du parlement de la Transition est actuellement source de litige entre les différents partis signataires de l'accord politique d'Ivato.

Guéguerre sur la nomination des membres du parlement de la Transition

Des partis politiques exigent actuellement la démission de Jean Lahiniriko, de Ramasy Adolphe et de Benjamina Ramanantsoa. Ces trois collaborateurs de Rajoelina au sein du Conseil supérieur de la Tranisition sont soupçonnés d’avoir modifié la liste des membres du parlement nommés par le président de la Haute Autorité de la Transition.

Certains auraient même inclus dans la liste le nom d’un membre de leur famille. Au niveau de la présidence de la Transition, on s’est limité à expliquer que Rajoelina a nommé ceux qui se trouvaient dans la liste.

Les signataires du fameux accord politique avec Andry Rajoelina à Ivato – il s’agissait d’une centaine de partis politiques, qui ne disposent pas véritablement de structure de base- sont actuellement en colère. L’accord risque même de voler en éclat.