mardi , 31 janvier 2023
enfrit

Inondations : Antananarivo épargnée

La crue des eaux a fait des dizaines de milliers de sinistrés dans la partie Nord et Nord-Ouest de la Grande Ile au cours des derniers mois. Les inondations ont également engendré d’importants dégâts matériaux. A un certain temps, une déviation a été rendu indispensable, par exemple, sur la route nationale 4 reliant Antananarivo et Majunga.

Toutefois, la capitale semble épargnée par l’inondation en ce début d’année. Le niveau de l’eau dans la plaine entourant le centre d’Antananarivo et le niveau des fleuves environnants laissent penser que la capitale a été épargnée par le désastre du moins pour l’actuelle saison des pluies.

D’une manière générale, la crue des eaux est constatée au mois de janvier ou février, car c’est la période où la pluie connaît une abondance particulière sur les régions centrales du pays. Si le niveau des eaux est ainsi resté à un niveau constant en fin février, le risque d’une inondation est bien moindre puisqu’il ne reste plus normalement que deux mois pluvieux avant l’hiver et avant la prochaine saison des pluies. Toutefois, les météorologues ont déjà avertis : la saison cyclonique n’est pas terminée, et des pluies abondantes provoquées par une dépression tropicale ou un cyclone peuvent faire basculer la situation d’un jour à l’autre. De même, avec le phénomène El niño, qui entraine un changement subit du régime climatique, tout peut changer en peu de temps.