vendredi , 20 mai 2022
enfrit
Les jeunes Malgaches, avec un peu de chance trouvent actuellement un travail dans des sociétés étrangères délocalisées à Madagascar.

Jeunes Malgaches au travail : une aubaine ?

La plupart des jeunes Malgaches, qui ont fait des études, c’est-à-dire ceux qui ont leur BAC trouvent actuellement du travail au sein des entreprises de sous traitance délocalisées. Il sont pour la plupart : opérateurs de saisie, opérateurs on line,…il faut juste comprendre le français et taper sur ordinateur et ça va!


Pour ce travail, ils sont payés entre 30 euros à 50 euros par mois à peu près. Et heureux d’avoir trouvé un travail, ils donnent ce qu’ils ont de meilleur car un tel travail ne court pas les rues. Pour le cas des zones franches, c’est encore pire, ils sont payés très peu, pourtant, les risques sont grands. Dans les pays déjà développés, il y a des associations qui protègent les personnes exposées au danger du travail mais à Madagascar, dans les industries de textile, les salariés peuvent être exposés à n’importe quoi, ils ne sauront même pas de quoi ils vont mourir.


Oui, les sociétés étrangères aident les Malgaches car elles fournissent du travail, pourtant, c’est trop humiliant. Pour 30 euros par mois, qui travaillerait si dur dans les pays européen ? Quand même, les responsables des sociétés pourraient réfléchir un peu, c’est trop humiliant!!!


Exemple : une société de rédaction de l’étranger s’installe à Mada, recrute avec un salaire de 80 euros par mois, l’affaire marche et la filière se ferme dans le pays d’origine pour vraiment venir ici. Pourquoi? les Malgaches sont moins chers, 5 à 10 fois moins chers que les étrangers qui font le même travail.


C’est très triste mais bon…Ces entreprises délocalisées à Madagascar devraient voir le côté humain de ses salariés et ne pas seulement profiter des faibles gens qui ont besoin de travail.