samedi , 2 juillet 2022
enfrit
L’échec du spectacle de la Compagnie créole a été dû à la mauvaise communication de la part des organisateurs.

La Compagnie créole à Madagascar : la machine à danser n’a pas pu faire marcher la machine à sous.

Les deux spectacles de la compagnie créole au Palais de sport le vendredi et le samedi dernier ont frôlé le bide complet. A peine une centaine de spectateurs (environ 300 personnes) ont répondu présent lors de ces deux représentations. Le samedi, l’organisateur a fait une remise sur le prix d’entrée à 7.000 Ariary au lieu de 12.500 Ariary mais ça n’a rien donné. Pourtant, tout était  parfait, la sono et les lumières étaient  impecs. La compagnie créole a offert les meilleurs d’elle-même. Malgré cette maigre assistance, l’ambiance était chaude. Ceux qui ont été présents n’ont pas boudé leur plaisir de danser au rythme de zouk avec José et Clémence. Pendant une heure et demie, les « bal masqué », « ça fait rire les oiseaux » et beaucoup d’autres titres ont provoqués une ambiance telle qu’on voit dans les boites de nuit. C’était super !


Ce qu’on reproche aux organisateurs c’est que la communication autour de ces spectacles n’était pas suffisante. Elle n’était pas à la hauteur de l’événement. Ce qui va servir une leçon pour les organisateurs. Mais chapeau pour la compagnie créole qui a fait preuve d’un grand professionnalisme et grand merci quand même aux organisateurs sans qui on n’a pas pu voir la compagnie créole sur le sol malgache.