lundi , 23 mai 2022
enfrit
Après plus de trois ans de difficulté et d'impasse, le FFKM prend l'initiative de reprendre la médiation afin de trouver une issue à la crise malgache. Les quatre chefs d'églises chrétiennes les plus influentes à Madagascar invitent ainsi les protagonistes de la crise à retourner à la table des négociations.

La confédération des églises Chrétiennes relance la médiation dans la crise politique malgache

Le FFKM, qui réunit l’église catholique, l’église réformée FJKM, l’église luthérienne et l’église anglicane, était impliqué dans la médiation de la crise malgache en début 2009. Mais un incident survenu le 17 mars 2009, quand le pasteur Lala Rasendrahasina, président du FJKM, a été malmené par les militaires putschistes, a changé complètement la donne. Le FFKM s’est fait discret depuis.

L’impasse actuelle a finalement poussé les chefs d’églises à reprendre en main la situation. Depuis des décennies, en effet, le FFKM était très influent sur la vie politique de la Grande Ile. A plusieurs reprises, il a été interpellé pour agir de nouveau, face au blocage engendré par la crise politique malgache. Un culte oeucuménique est programmé dimanche 10 juin pour marquer la relance de la médiation.