lundi , 23 mai 2022
enfrit
La feuille de route amendée a été paraphée par les représentants des entités politiques malgaches. Mais elle ne pourra constituer de garantie sûre à une sortie de crise.

La crise continue: Marc Ravalomanana veut rentrer, la HAT menace de l’arrêter

Les partisans de l’ancien président, Marc Ravalomanana, se réjouissent en effet du fait que le retour au pays de celui-ci soit acquis. Mais la Haute Autorité de Transition, par la voix de son ministre de la Justice, Christine Razanamahasoa, a promis de l’arrêter aussitôt. 

Chaque partie semble afficher une certaine satisfaction. Hormis la mouvance Didier Ratsiraka, qui n’a pas encore paraphé le document. La feuille de route n’est toutefois pas un accord politique. Le document a été signé mais la prise de position des principaux protagonistes est restée la même.

Aujourd’hui, la question de la sécurité de Marc Ravalomanana, une fois sur le sol malgache, est restée en suspens. Il peut toujours compter sur une frange de l’armée, mais le risque d’affrontement, dans ce cas, est réel. Raison pour laquelle l’ex-président tend plutôt à convaincre la SADC à lui garantir une protection diplomatique.