vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Les mouvances politiques de l'opposition ne pourront pas se rendre au stade de Malacam où elles ont récemment rameuté une foule immense très mécontente à l'égard de la Haute Autorité de la Transition.

La demande d’autorisation de meeting de l’opposition au Malacam rejetée par le préfet de police

Le préfet de police d’Antananarivo a rejeté la demande en constatant que la lettre ne comportait pas l’adresse des expéditeurs. Un motif « ridicule » selon les opposants qui doivent ainsi se contenter de la place très exigüe du Magro à Behoririka. 

D’après certains collaborateurs du chef de la Transition, Andry Rajoelina, les mouvances de l’opposition requinquées par leur premier meeting au Malacam s’apprêtaient à annoncer la « prise » du pouvoir à Madagascar.

La demande d’autorisation ayant été rejetée, l’opposition devra changer de stratégie. La tension politique est montée d’un cran à l’approche de la date du référendum du 17 novembre.