vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Il n'y aura pas d'accord politique entre les protagonistes de la crise malgache. Il n'y aura pas non plus de réconciliation. L'émissaire de la SADC a préféré concocter une feuille de route bâtarde qui renforce les pouvoirs du président actuel de la Haute Autorité de la Transition.

La mouvance Marc Ravalomanana dit non à la feuille de route de Leonardo Simao

La mouvance politique du président déchu Marc Ravalomanana réfute, naturellement, la proposition de Leonardo Simao. La feuille de route « légitime le coup d’Etat de 2009 », affirme Mamy Rakotoarivelo, chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana.

« Même un président élu n’a autant de pouvoir » continue-t-il en constatant que ce sera Andry Rajoelina qui nommera le Premier ministre, les ministres, les membres de la Commission électorale indépendante et les parlementaires.

Pour l’opposition, la formule est tout simplement inepte et inacceptable. A ce rythme la sortie de crise prônée risque de se compliquer davantage.