lundi , 4 juillet 2022
enfrit

La pauvreté à Madagascar: plus aigu dans les zones rurales

La pauvreté et l’insécurité alimentaire à Madagascar ont actuellement atteint des proportions dramatiques avec 76,5% de la population qui tombe en dessous du seuil de pauvreté, avec un taux à revenu fixe de 468.800 Ariary (234 USD) par an et par personne. Ces nombres représentent une augmentation de 8 points par rapport à ceux de 2005, pendant laquelle 68,7% de la population était en dessous du seuil de pauvreté. Tous les progrès réussis de 2005 à 2008 ont été ruinés au cours de la période 2009-2011. En fait, 84,5% des enfants de moins de 5 ans et 82,1% des enfants âgés de 5 à 14 sont maintenant dans une situation de pauvreté.
L’extrême pauvreté, avec un revenu inférieur à 117.200 Ariary (58 USD) par personne et par an, touche 9% des enfants de moins de 5 ans et 8,5% des enfants âgés de 5 à 14 ans. Bien que la pauvreté soit très répandue, elle affecte bien plus la population rurale. Le taux de pauvreté dans les zones rurales est de 82,2%, contre 54,2% dans les zones urbaines.
Le décrochage scolaire accompagne l’augmentation de la pauvreté. Selon les chiffres du ministère de l’Éducation, le nombre d’enfants de 6 à 10 ans qui abandonnent l’école a augmenté de 53% entre 2008-2009 et l’année scolaire 2009-2010, et le nombre d’enfants qui travaillent a augmenté.
En outre, une forte croissance démographique (environ 3% par an) contribue également à l’augmentation rapide de la pauvreté. Le taux de pauvreté est de 89,2% parmi les ménages ayant plus de sept personnes. Les facteurs climatiques jouent également un certain rôle dans l’aggravation de la situation de la pauvreté.