mercredi , 10 août 2022
enfrit
Certains candidats à l'élection présidentielle n'ont aucune chance d'être vus à la télévision nationale alors que le candidat Hery Rajaonarimampianina a plutôt bénéficié d'un traitement de faveur sur la chaîne publique. Le ministre des Finances, devenu candidat au dernier moment en remplacement de deux autres candidats exclus, est considéré comme le "poulain" d'Andry Rajoelina.

La précampagne révèle déjà son lot d’anomalie

Quelques candidats et des associations de la société civile commencent à dénoncer actuellement le traitement inégalitaire sur les médias publics. C’est en effet durant la période de campagne électorale seulement que l’attribution des temps d’antenne au niveau de la télévision nationale et de la radio nationale est clairement définie. Pour ce qui est de la précampagne, c’est la gabegie totale. D’où les anomalies constatées au cours des derniers temps. C’est un fait qui est pourtant à l’origine de la grogne des candidats depuis plusieurs décennies dans la Grande Ile, mais rien n’a changé au fil des années.