vendredi , 20 mai 2022
enfrit

L’allaitement maternel en baisse

allaitement

Le nombre de mères pratiquant l’allaitement maternel exclusif pour les bébés de moins de six mois a connu une légère baisse à Madagascar. Si au début des années 2000, environ 67% des mères pratiquaient l’allaitement maternel exclusif au niveau national, la situation a changé depuis quelques années. Depuis 2010, juste un peu plus de 51% des mères pratiquent ainsi l’allaitement maternel exclusif jusqu’au sixième mois de l’enfant.

La principale raison de la baisse du taux d’allaitement maternel est relative à l’insuffisance de campagne de sensibilisation selon un responsable au niveau du ministère de la santé. L’autre raison est liée aux contraintes professionnelles des mères qui doivent souvent se limiter à trois mois de congé de maternité.

Actuellement, la reprise des sensibilisations est envisagée. Le but principal serait d’atteindre l’ancien taux d’allaitement maternel exclusif à Madagascar. Certaines régions seront plus particulièrement ciblées, étant donné que le recours à l’allaitement maternel exclusif est très varié sur l’ensemble du territoire. Il y a quelques années, la partie Nord de Madagascar a atteint un taux de plus de 90%, contre environ 45% pour certaines régions du pays.

Une récente étude a fait état plus particulièrement de la baisse du recours à l’allaitement maternel dans les grandes villes, étant donné que la plupart des mères de famille ont une occupation professionnelle en dehors du foyer.