mardi , 9 août 2022
enfrit
Après l’annonce de l’éventualité d’une intervention militaire pour la résolution de la crise malgache, l’armée légaliste a décidé de s’exprimer de nouveau.

L’armée légaliste sort de son mutisme

Une frange de l’armée est restée loyale à l’égard de Marc Ravalomanana. L’appel récent du président en exil à l’endroit de l’armée pour se ranger dans le camp des légalistes a eu un nouvel écho. Un communiqué radiodiffusé et lu au cours du rassemblement habituel des légalistes a attiré l’attention de la population tananarivienne jeudi 11 juin. 

L’armée légaliste fait ainsi signe de vie. Les partisans de Marc Ravalomanana qui se réunissent régulièrement sur la place du Magro et, auparavant, à Ambohijatovo, savent déjà que des membres des forces de l’ordre grossissent leur rang, de façon incognito, depuis le coup d’Etat de mi-mars. La branche légaliste de l’armée a été toutefois réduite au silence depuis la prise du commandement par les ex-mutins qui ont soutenu Andry Rajoelina lors du coup de force qui a débouché sur l’exil du président élu Marc Ravalomanana. Ce dernier ayant récemment annoncé la probabilité d’une intervention militaire sous l’égide de la communauté internationale afin de rétablir l’ordre constitutionnel à Madagascar, les militaires légalistes ont de nouveau réagi.

Dans leur bref communiqué, les militaires légalistes appellent tout simplement leurs frères d’arme à collaborer avec les militaires étrangers qui vont rétablir l’ordre sur le territoire malgache. C’est un simple écho à l’appel du président en exil quand celui-ci a invité les forces de l’ordre locales à soutenir les militaires étrangers qui vont « pacifier » le pays à la suite du coup d’Etat du mois de mars dernier. 

Les militaires légalistes ont fait référence également aux assises militaires qui visaient la réunification de l’armée. Une réunification qui devrait, selon le communiqué, se traduire par un retour de toute l’armée à un soutien à la légalité.