samedi , 2 juillet 2022
enfrit
Les prix des produits de première nécessité deviennent des sujets récurrents dans les médias malgaches. Alors que la majorité des ménages ont vu leur revenu diminuer depuis le coup d'Etat et la crise politique de 2009, les prix à la consommation n'ont cessé d'augmenter.

Le début de l’année marqué par une hausse des prix des produits de base

Le prix des carburants a à plusieurs reprises connu une hausse depuis 2009. Là encore ça aurait pu faire moins de grogne car les automobilistes représentent à peine 5% de la population malgache. Mais ça craint fort, dorénavant, puisque les professionnels menacent de répercuter la hausse sur les frais de transport.

Le début de l’année 2011 est en outre marqué par une série de hausse du prix des produits de base. A commencer par le riz, la viande et les légumes. Les habitants des centres urbains savent que cela ne dépend pas forcément des autorités politiques, mais Andry Rajoelina, le jeune putschiste de 2009, risque toutefois de le payer cher pour avoir promis avant le coup d’Etat une meilleure condition de vie aux Malgaches.