vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le général Noël Rakotonandrasana ne fait plus l'unanimité auprès de ses frères d'armes. Cet ancien chef des mutins du camp CAPSAT en mars 2009, avant le coup d'Etat de la même année, risquerait aujourd'hui sa place.

Le ministre de la défense sur la sellete

Les anciens mutins qui ont pris le commandement de l’armée n’ont jamais été appréciés par l’ensemble des hommes en treillis. Beaucoup ont malgré tout préféré se taire. L’unité de l’armée a été à plusieurs reprises remise en cause. Au nom de la solidarité, la majorité des militaires ont choisi de suivre la loi du plus fort.

Actuellement, le ministre de la défense, Noël Rakotonandrasana, semble bien déstabilisé. Le général a été même supçonné par certains de ses pairs d’avoir tenté un coup de force pour changer l’ossature du pouvoir de Transition. Il a démenti naturellement ses accusations. 

Des officiers ont récemment proposé le remplacement du ministre de la défense. Des tracts exigeant son départ ont même circulé dans certaines casernes. C’est à Andry Rajoelina de décider. Et ce ne sera pas facile pour lui. Car c’est grâce à ces mutins que le jeune putschiste a pu accéder au pouvoir, et c’est toujours grâce à leur soutien qu’il y est resté jusqu’à présent.