mardi , 9 août 2022
enfrit
Après un peu plus de deux mois d’exil aux Etats-Unis, le président de l’église réformée de Madagascar, le pasteur Lala Rasendrahasina est de retour dans la Grande Ile.

Le président de la FJKM de retour à Madagascar

Le pasteur Lala Rasendrahasina a dirigé une réunion des membres du bureau de l’église FJKM, à la grande surprise de ses ouailles, car son retour au pays n’a pas été annoncé publiquement. Dès sa présence à la réunion de l’église réformée de Madagascar, Lala Rasendrahasina, taxé d’être proche collaborateur du président Marc Ravalomanana qui était, lui, vice-président de la FJKM, a été invité indirectement par des partisans du régime putschiste à Madagascar de se retirer de la direction de cette église protestante qui compte environ 4 millions de fidèles actuellement à travers le territoire national.

Malgré la guéguerre au sein de l’église, un renouvellement du bureau de la FJKM n’est pas prévu à court terme. 

Le président de la FJKM a jusqu’à présent évité de parler de politique. Il était parmi les membres de la fédération des églises chrétiennes (FFKM) qui a essayé d’assurer une médiation pour trouver une issue à la crise politique au mois de février dernier, avant le coup d’Etat du mois de mars.
 
Lala Rasendrahasina a été, depuis le début de la crise, considéré par les partisans de Andry Rajoelina comme étant un allié de Marc Ravalomanana. Pour cette raison, il a été arrêté par les mutins qui ont soutenu Andry Rajoelina en marge d’une réunion de présentation de l’ordonnance de transfert de pouvoir de Marc Ravalomanana à un directoire militaire mort-né, le 17 mars. Le pasteur a été séquestré en même temps que les membres du présumé directoire, après avoir été malmené par les militaires et quelques partisans de Andry Rajoelina.  

Ce malheureux incident a obligé le pasteur Rasendrahasina à vivre en cachette pendant quelques jours dans la capitale, avant un exil de deux mois et quelques jours aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité.