lundi , 23 mai 2022
enfrit
Une session extraordinaire du parlement se tiendra à compter du 3 avril. Une première occasion pour les parlementaires de se pencher sur le projet de loi d'amnistie, en vue d'un débat et d'une éventuelle adoption. A quelques jours du début de la session, la mouvance Ravalomanana a décidé de remplacer trois membres du Congrès.

Le projet de loi d’amnistie au parlement

Le projet de loi d’amnistie exclut l’ancien président Marc Ravalomanana, condamné par le tribunal pour assassinat. Le président en exil en Afrique du Sud depuis le coup d’Etat de 2009, lui, affirme qu’il n’a pas besoin d’être amnistié car le tribunal qui l’a jugé est incompétent en la matière et donc illégitime.

Du sort de ce projet de loi dépendra la suite logique de la crise politique malgache. Le retour au pays de l’ancien président dépendra en effet de l’issue des discussions au niveau du parlement.