vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Les tracasseries de la Justice ne l'ont pas dissuadé. Le professeur de droit, Raymond Ranjeva, n'a pas abandonné l'idée de mettre en place une Transition neutre afin de sortir la Grande Ile de la crise politique.

Le projet d’une nouvelle Transition neutre relancé par Raymond Ranjeva

Après quelques temps de silence et de discrétion, Raymond Ranjeva a de nouveau repris les contacts avec les formations politiques. Cet ancien juge du Tribunal pénal international de La Haye est toujours persuadé que l’unique voie pour résoudre la crise qui perdure depuis 2009 consiste en la mise en place de cette Transition sans parti pris.

C’est pour cette raison qu’en 2010, le professeur de droit a demandé à Andry Rajoelina de lui « transmettre » les pleins pouvoirs, mais sans succès. Il a par la suite fait l’objet d’une enquête judiciaire à la suite de la mutinerie de quelques officiers en novembre 2010.

L’impasse actuelle, dans la crise politique malgache, a poussé Raymond Ranjeva à relancer l’idée d’une nouvelle Transition. Reste à savoir si, cette fois, le professeur sera entendu par une Haute Autorité de la Transition convaincue d’être sur la bonne voie, malgré les difficultés rencontrées.