vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Initié par la mairie d’Antananarivo dirigée à l’époque par Patrick Ramiaramanana, le projet de tramway reliant le centre ville aux périphéries de la capitale est encore d’actualité.

Le projet Tramway d’Antananarivo n’est pas mort

La ligne de tramway ne sera pas seulement intra-urbaine pour relier Soarano et Mandroseza. Elle aura plus d’envergure avec un rayon d’environ 15 km. Elle pourrait relier le centre ville à Ambohitrimanjaka au sud et Ambohimangakely à l’est en partant de la gare d’Alarobia.

Des travaux de dégagement et d’élargissement des voies ferrées ont commencé. Dans le quartier d’Ankorondrano, au centre d’Antananarivo,  45 maisons construites tout près de la voie seront détruites. Les occupants et propriétaires demandent à la commune urbaine d’Antananarivo de leur construire de nouvelles habitations. Pour le moment, le projet n’a pas rencontré de résistance.

Les locomotives sont arrivées depuis longtemps, l’heure est venue de remettre en état les voies. Le plus grand chantier sera le nettoyage des espaces longeant la ligne de voie ferrée où les riverains dans les bas quartiers ont la mauvaise habitude d’y jeter des saletés de tout genre. Dans le cas d’Antananarivo, l’appellation tramway est un doux euphémisme. Train de banlieue serait plus approprié.