vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Les militaires sont très divisés au sujet du projet de retour au pays de l'ancien président Marc Ravalomanana. Les voix officielles, au plus haut du commandement, ne faisant pas finalement l'unanimité.

Le retour de Marc Ravalomanana sujet de conversation au sein de l’armée

Les chefs militaires de la Transition ont fait savoir leur opposition au retour de Marc Ravalomanana. Des déclarations ont été publiées dans ce sens. A chaque fois qu’une réunion internationale évoque le retour de l’ex-président, les militaires affichent leur réticence. Mais des sources au sein même de l’armée évoque la divergence d’opinion à ce sujet.

De nombreux militaires seraient convaincus que le retour de Marc Ravalomanana est incontournable, mais il reste à définir les modalités de ce retour.

En clair, les militaires se demandent si, à son retour, l’ancien président sera menotté ou escorté et protégé par les forces de l’ordre. S’agira-t-il alors d’un retour en fanfare ou d’un retour, au profil bas? C’est le sujet de débat. D’autres militaires penseraient à un retour en catimini, afin d’éviter d’éventuelles agressions ou tentatives d’arrestation.