lundi , 23 mai 2022
enfrit
La loi sur la protection des personnes âgées est restée dans les tiroirs de la présidence de la Haute Autorité de la Transition. Les associations ne cachent pas leur déception.

Les associations des personnes âgées déçues

Adopté par le parlement en 2008, et déjà avalisé par la Haute Cour Constitutionnelle, le projet de loi devait être promulgué depuis bien longtemps. Mais il n’en est rien.

Conséquence, les cartes vertes censées aider les personnes âgées à bénéficier d’un certain nombre de soutien social ne sont pas délivrables.

La Grande Ile compte quelque 2 millions de personnes ayant plus de 60 ans actuellement. 80% sont des femmes. Cela représente 10% de la population malgache.