jeudi , 23 mai 2024
enfrit
La démonstration de force a été faite. Le ministre de la sécurité intérieure a affirmé que l’interdiction d’entrée sur le territoire malgache des délégations des trois mouvances politiques bloquées en Afrique du Sud est levée.

Les délégations des trois mouvances autorisées à rentrer au pays

Organès Rakotomihantarizaka a solennellement affirmé que les membres des trois mouvances politiques actuellement en séjour forcé à Pretoria peuvent dorénavant rentrer au pays.

Sans doute la pression de la communauté internationale y était pour quelque chose. La décision était tellement arbitraire qu’elle soulevé un tollé de la part de nombreux diplomates et au niveau des différentes formations politiques à Madagascar.  

C’est en effet la première fois que des chefs d’institutions, pour ne citer que le président du congrès, le Premier ministre et les co-présidents de la Transition, sont frappés d’une mesure administrative de ce genre.

Très récemment, les chefs de mouvances politiques concernées par la note du ministère de la sécurité intérieure, à savoir Albert Zafy, Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana, ont déposé une requête auprès du Conseil d’Etat. Une requête qui n’a plus d’utilité puisque l’interdiction d’entrée sur le territoire a été levée. Cette interdiction était en passe d’envenimer la situation politique dans la Grande Ile à la veille des fêtes de fin d’année.