vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
La situation politique est loin d'un réel apaisement. La sortie de crise tant prônée semble s'éloigner. L'organisation d'une élection est devenue la pomme de discorde entre les partis politiques, et divise même le camp des partisans de la Haute Autorité de la Transition.

Les élections divisent les partisans de la HAT

Certains pensent que les législatives et la présidentielle seraient plus appropriées pour mettre un terme à la crise politique. D’autres estiment que les élections communales sont plus urgentes, car le mandat des maires prend fin cette année.

L’opposition et quelques formations politiques pro-HAT pensent qu’il faudrait d’abord songer à résoudre la crise et trouver une entente entre belligérants avant de penser aux élections.