jeudi , 18 août 2022
enfrit
Les manifestants anti-HAT sont convaincus que le président en exil reviendra à Madagascar avant la fête nationale du 26 juin.

Les légalistes s’attendent à un retour de Marc Ravalomanana avant le 26 juin

Marc Ravalomanana serait disposé à retourner à Madagascar pour célébrer la fête nationale à Antananarivo. Les manifestants légalistes en sont persuadés actuellement. C’est l’explication de la grande mobilisation des partisans du président en exil au cours des manifestations sur la place du Magro à Ankorondrano.

L’affluence des anti-HAT a ainsi connu un nouveau record le samedi 6 juin dernier. Des défilés étaient programmés à partir des arrondissements de la capitale pour rejoindre Ankorondrano. Alors que la place du Magro était déjà noire de monde, des manifestants avaient un peu du mal à y pénétrer pour entendre les différentes interventions des meneurs du mouvement.

L’équipe de la Transition redoute également le retour de Marc Ravalomanana avant la fête nationale. D’où la précipitation des « autorités de fait » à procéder à la condamnation du président réélu en décembre 2006.

La série de procès contre Marc Ravalomanana devient ainsi, aujourd’hui, l’une des priorités de la Haute Autorité de Transition. Après la condamnation de la Justice au sujet de l’achat de l’avion présidentiel « Air force one 2 », l’enquête sur le remblayage d’un terrain du bord de la route Digue est actuellement en cours. Cette série de condamnation constitue un moyen de dissuasion pour la HAT qui évoque à chaque occasion l’arrestation de Marc Ravalomanana en cas de retour sur le territoire de Madagascar.

La ministre de la Justice de la HAT a spécifié que le mandat d’arrêt sera « exécuté » si le président en exil se trouve sur le sol malgache.

Pour les partisans de Marc Ravalomanana, la condamnation du président en exil ne fait qu’enliser la crise politique. Les représentants de la mouvance légaliste aux négociations qui se tiennent sous l’égide de la communauté internationale ont précisé que le dialogue est bloqué faute de compromis sur le retour de Marc Ravalomanana dans la Grande Ile.