samedi , 2 juillet 2022
enfrit
Le syndicat des magistrats de Madagascar va porter plainte contre le ministre de la Sécurité Intérieure, Arsène Rakotondrazaka, après avoir demandé en vain la démission de ce premier responsable de la police nationale depuis près de deux mois. L'arrestation de quelques policiers à la suite de l'affaire Rehavana Michel n'a pas satisfait les magistrats.

Les magistrats se rebiffent: Le bras de fer contre l’Etat se durcit

Rehavana Michel a été ce magistrat de la ville de Toliara (sud), mort tabassé par des policiers vers fin 2011. Le syndicat des magistrats a lancé une grève depuis cet incident tout en réclamant la démission du ministre en charge de la police nationale. Le président du syndicat, Marius Arnaud Auguste, a en outre dénoncé l’existence d’une somme d’argent destinée à des magistrats afin que ces derniers mettent un terme à leur mouvement. Pour toutes ces raisons, il a également annoncé que, dorénavant, les magistrats ne recevront plus d’ordre émanant du régime de Transition. Et que tous les magistrats qui continueront de collaborer avec l’Exécutif seront sanctionnés.