samedi , 2 juillet 2022
enfrit
Le fils de l'ancien président Marc Ravalomanana était surpris la nuit du 6 février de voir des militaires débarquer chez lui avec un mandat de perquisition. Il s'agissait d'hommes armés issus de la Direction de la sécurité du territoire, au sein de la présidence de la transition. L'objet de la perquisition n'est pas connu. Mais les leaders de la mouvance Ravalomanana n'hésitent pas à parler de "persécution" à l'endroit des proches de Marc Ravalomanana. L'aîné de la famille, Tojo, est le seul qui ait pris le risque de revenir au pays, après presque trois ans d'exil.

Les militaires pro-Rajoelina ont perquisitionné le domicile de Tojo Ravalomanana

Le fils de l’ancien président Marc Ravalomanana était surpris la nuit du 6 février de voir des militaires débarquer chez lui avec un mandat de perquisition. Il s’agissait d’hommes armés issus de la Direction de la sécurité du territoire, au sein de la présidence de la transition. L’objet de la perquisition n’est pas connu. Mais les leaders de la mouvance Ravalomanana n’hésitent pas à parler de « persécution » à l’endroit des proches de Marc Ravalomanana. L’aîné de la famille, Tojo, est le seul qui ait pris le risque de revenir au pays, après presque trois ans d’exil.