vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le KMDT, autrefois entité fidèle à la Haute Autorité de la transition et à Andry Rajoelina, veut se démarquer. Ce groupement politique exige désormais la démission de Rajoelina et compte adopter les manières fortes. La situation est compliquée pour les formations politiques au pouvoir.

Les partisans de la HAT quittent peu à peu le navire

Quand les amis s’en aillent un à un c’est que les carottes sont cuites. Marcellin Razafindrakoto, membre du Congrès de la transition, au titre des sympathisants d’Andry Rajoelina, prend le large. Il exige la démission du chef de la transition. Car celui-ci est désormais qualifié de « traître » et jugé incapable de répondre aux aspirations des manifestants de la place du 13 mai en 2009. Et puisqu’on sait que le KMDT de Mairus Razafindrakoto contrôle de nombreux manifestants violents de la place du 13 mai quand Andry Rajoelin a dirigé les manifestations de 2009, on peut s’attendre à beaucoup de chose.