lundi , 23 mai 2022
enfrit
L'administration fiscale exige le paiement de quelque 172 milliards d'Ariary à la société Tiko, appartenant au président déchu Marc Ravalomanana. Il s'agirait d'arriérés fiscaux que Tiko devra honorer de quelque manière que ce soit. Mais la démarche contribue davantage à l'aggravation de la crise politique malgache.

Les partisans de Marc Ravalomanana défendent l’usine Tiko

Les partisans de Marc Ravalomanana se sont mobilisés depuis la semaine passée devant l’usine Tiko d’Andranomanelatra. Le but est d’empêcher la saisie des biens de l’entreprise de l’ancien président. Le meeting des partisans de Ravalomanana, dans la ville d’Antsirabe, a été même transféré devant l’usine pour bloquer l’accès des représentants des autorités fiscales et des militaires. Le bras de fer risque de durer longtemps encore, car les partisans de Marc Ravalomanana affichent une véritable fermeté, tandis que les autorités ne veulent pas s’avouer affaiblies par la mobilisation. Il s’agit en effet pour elles de recouvrer une somme qui devrait alimenter les caisses de l’Etat, et, dans le même temps de faire appliquer un verdict du tribunal.