vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le torchon brûle entre les syndicats des fonctionnaires malgaches et les dirigeants de la Transition. La colère des syndicats survient après la menace du président Andry Rajoelina de suspendre les soldes des agents de l'Etat en grève et de les renvoyer, le cas échéant.

Les syndicats de fonctionnaires exigent la démission de Rajoelina et de tous les dirigeants de la Transition

Dans une déclaration, les syndicats en grève et la cellule de crise interministérielle ont spécifié qu’ils ne vont pas se laisser faire. Le bras de fer est relancé. Les syndicalistes ont par la même occasion exigé la démission de tous les dirigeants de la Transition. Car ils sont responsables des maux dont est victime le pays actuellement. Des manifestations se tiendront ainsi sur la Rue de la Liberté à Anosy, où les fonctionnaires en grève avaient l’habitude de se donner rendez-vous. 

Rappelons que très récemment, des leaders syndicaux ont été interpellés par la gendarmerie et la police pour différents motifs. Plus de 250 fonctionnaires de la santé et de l’éducation ont été réquisitionnés par la Haute Autorité de la Transition pour les obliger à revenir au travail, mais ils ont porté l’affaire au tribunal, devant le Conseil d’Etat. La situation se corse dorénavant, avec cette demande de démission des dirigeants de la Transition.