vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
La Commission électorale nationale indépendant a réuni en un temps record les résultats du référendum du 17 novembre. Mais cela ne fait que renforcer le scepticisme chez l'opposition.

L’opposition pour l’annulation des résultats du référendum

Une requête vient ainsi d’être déposée auprès de la Haute Cour Constitutionnelle. Des partisans du Non et des partisans du boycott ont demandé l’annulation pure et simple des résultats du référendum du 17 novembre dernier.

La consultation populaire a été en effet marquée par de nombreuses anomalies, notamment au niveau de la confection de la liste électorale. Rien qu’à Antananarivo, plus de 100.000 électeurs n’avaient pas été inscrits. Pourtant, par rapport aux précédentes élections, le nombre d’électeurs a connu une hausse importante sur l’ensemble du territoire. Ce qui a permis aux autorités de gonfler artificiellement le taux de participation au référendum.

Les résultats provisoires font état d’un taux de participation de plus de 52%, avec une large victoire du oui (74%). Sur les 22 régions de Madagascar, celle de Bongolava a été la seule qui a connu une victoire du Non qui a raflé 52% des voix.