vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le médiateur de la SADC, Leonardo Simao, est de nouveau à Antananarivo pour tenter de trouver une issue à la crise malgache. Deux ans après le début des hostilités entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, les médiateurs internationaux tiennent à mettre fin à la situation de blocage qui prévaut dans la Grande Ile.

L’Union Africaine veut en finir avec la crise malgache

Leonardo Simao séjournera ainsi pendant presque un mois à Madagascar. C’est bien la première fois qu’une mission de médiation dure aussi longtemps.

Cette fois, la mission de la SADC, mandaté par L’Union Africaine et l’ensemble de la communauté internationale pour régler la crise malgache, tentera de déboucher sur un nouvel accord de partage de pouvoir. L’opposition, incarnée par les mouvances politiques des anciens présidents, parle de « nouvelle Transition » qui se veut être « inclusive » et « consensuelle ».

Toutes les entités politiques sont d’accord sur la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, mais c’est toujours la répartition des sièges qui divise les protagonistes de la crise. L’autre pomme de discorde concerne le retour d’exil du président déchu Marc Ravalomanana, et, surtout, sa participation éventuelle à l’élection présidentielle. Uné véritable couleuvre à avaler pour le camp Andry Rajoelina.