mardi , 31 janvier 2023
enfrit
Le président américain a suspendu Madagascar des accords préférentiels AGOA, en même temps que la Guinée et le Niger.

Madagascar suspendu de l’AGOA

C’est une vraie menace pour quelque 50.000 emplois au niveau des entreprises franches à Madagascar. Certaines d’entre elles se sont en effet spécialisées dans les exportations de produits textiles vers les Etats-Unis, dans le cadre de la loi African Growth opportunity Act.

La décision est tombée comme un couperet. L’ambassadeur américain à Madagascar, Niels Marcquardt, a déjà averti en début décembre que le gouvernement malgache d’union nationale devait voir le jour au plus tard le 15 décembre sous peine de sanction. Le président Barack Obama vient de trancher. Le congrès américain a déjà voté en défaveur du maintien de la Grande Ile quelques jours auparavant.

L’impossibilité d’un consensus au sein des protagonistes de la crise politique malgache est à l’origine de la suspension de Madagascar de l’AGOA. Depuis le coup d’Etat de mi-mars, les Etats-Unis ont condamné la situation à Madagascar.

Depuis plusieurs années, l’AGOA a permis à la Grande Ile d’avoir un accès plus facile au marché américain. La suspension de Madagascar est une menace sur les entreprises franches et leurs employés qui se sont spécialisés dans ce créneau.