lundi , 23 mai 2022
enfrit
L'ancien président malgache a réitéré à ses partisans réunis au Magro qu'il rentrera bientôt au pays et qu'il sera candidat aux prochaines élections présidentielles. L'élaboration par le gouvernement du projet de loi d'amnistie a été saluée par Ravalomanana. Il a soutenu en outre qu'il n'a pas besoin d'être amnistié.

Marc Ravalomanana: « Je n’ai pas besoin d’être amnistié »

L’ex-président veut être logique envers lui-même. Marc Ravalomanana a salué la concrétisation du projet de loi alors que l’amnistie concoctée telle quelle l’exclut. Les membres de la mouvance Ravalomanana qui ont intégré la Transition n’ont eu aucune réaction, face à cette exclusion, alors que d’autres mouvances politiques de l’opposition ont réagi vigoureusement. En effet, Marc Ravalomanana et ses collaborateurs ont jugé inutile de réagir, car c’est le principe même du procès et de la condamnation de l’ancien président qu’ils ne reconnaissent pas.

Ainsi, malgré le verdict du tribunal malgache, concernant la tuerie du 7 février 2009, Marc Ravalomanana se considère toujours comme innocent. D’autant qu’une contre-enquête est en cours.