lundi , 23 mai 2022
enfrit
Les épiciers pourraient ne plus pouvoir décider du prix du riz sur les étals. Andry Rajoelina a rencontré les représentants des importateurs et des producteurs de riz afin d'évoquer la hausse progressive du prix du riz sur le marché local.

Menace sur la libre concurrence: La HAT veut imposer le prix du riz sur le marché local

Le chef de la Transition propose des allègements fiscaux en vue d’une baisse du prix du riz chez les détaillants. Une concertation entre les autorités et les opérateurs économiques a eu lieu. 

Andry Rajoelina estime que le prix du kilo du riz ne devrait pas dépasser 1200 Ariary. Aujourd’hui, le riz de première qualité s’achète à 1400 ou 1500 Ariary. Un prix sera « fixé » par les autorités, a promis Rajoelina. Une fixation de prix qui rique de nuire à la libre-concurrence.